Metal Gear Solid

Opsys   2 October 2008   No Comments on Metal Gear Solid

>> Voir aussi : FoxHound (Aide de jeu)
>> Voir aussi : Metal Gear Solid 2 (musique)

Metal Gear Solid a été l’un des plus gros hits sur Playstation lors de sa sortie. Troisième opus d’une série vénérable mais peu connue en occident (les deux premiers épisodes, Metal Gear et Metal Gear : Solid Snake, étaient sortis sur un ordinateur japonais nommé MSX à la fin des années 80), Metal Gear Solid a réinventé (au même titre que des jeux comme Thief : the Dark Project) le concept du jeu d’infiltration. Ecrit et imaginé par Hideo Kojima (à qui l’on doit également le jeu d’aventure cyberpunk Snatcher), Metal Gear Solid séduit par son scénario complexe, ses personnages charismatiques, sa mise en scène ambitieuse et son design réussi. Tout pour plaire, en somme.

Bien que relativement “réaliste” dans son approche, Metal Gear Solid propose des éléments nettement futuristes et des personnages qui semblent tout droits sortis de Shadowrun, justement. Dans MGS et sa suite, Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty, on croisera (entre autres) un indien chaman corbeau, un psychopathe doué de pouvoirs psychiques et un vampire… Ajoutons à cela une orientation clairement cyberpunk à la fin de Sons of Liberty (la Matrice n’est pas loin) et on réalisera que MGS est une excellente inspiration pour qui souhaite impliquer ses shadowrunners dans des conflits géopolitiques et des conspirations à l’échelle mondiale.

Inspiration Shadowrun : Une unité des Forces Spéciales des UCAS s’est révoltée et menace d’utiliser une nouvelle arme top secrète si leurs exigences ne sont pas respectées. Tandis que le gouvernement tente de garder le secret sur l’incident, les shadowrunners deviennent des pions dans le jeu occulte de la Nouvelle Révolution, un groupe d’individus décidé à restaurer la grandeur des Etats-Unis d’Amérique…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *