Appleseed Ex Machina // Shinji Aramaki

Après un premier film très convaincant, Deunan et Briareos reprennent du service dans Appleseed Ex Machina, une suite toujours réalisée par Shinji Aramaki avec cette fois-ci John Woo à la production. A l’évocation du nom John Woo on pense immédiatement fusillades au ralenti et colombes qui s’envolent et… Appleseed Ex Machina contient tout ça, au risque d’en devenir un peu ridicule.

L’action commence en 2035, quatre ans après les évènements du premier film, alors qu’Olympus tente de convaincre les autres états de placer le réseau de satellites mondial sous sa juridiction. Mais malgré les efforts de Deunan, Briareos et leurs camarades, le sommet diplomatique est entâché par une série d’incidents troublants. Des citoyens sans histoire sont pris d’accès de violence et, comme possédés, s’attaquent aux forces de l’ordre. Un nom ressurgit du passé : HALCON, et la cité rivale d’Olympus, Poseidon, pourrait être impliquée dans ce nouveau complot… De son côté Deunan est déchirée entre Briareos, qui agit de plus en plus étrangement, et Tereus, un Bioroïde créé à partir de l’ADN de ce dernier.

Le scénario de Ex Machina, faussement complexe, ne sera pas sans faire tilter les joueurs de Shadowrun les plus aguerris, surtout à la fin du film où se déroule une scène qui semble toute droit sortie de System Failure. Mais à bien y regarder, le scénario n’apporte finalement rien de bien neuf par rapport à Appleseed premier du nom, et on aurait sans doute préféré une exploration plus ambitieuse de cet univers à une simple variation sur le même thème.

Inspiration Shadowrun : La sortie du nouveau Commlink de Renraku, annoncé comme révolutionnaire, est l’objet de bien des remous dans les Ombres. Sabotage, espionnage et autres exfiltrations sont à l’ordre du jour, chaque concurrent tentant de s’emparer d’une part du gâteau. Mais d’étranges histoires commencent à faire surface. On parle de personnes devenues folles après une utilisation prolongée du Commlink, d’une corruption de la Résonance… L’ombre de Deus planerait-elle à nouveau sur la Matrice ? Ou bien est-ce une nouvelle menace ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *