Mega City Undercover // Divers

Mega City Undercover regroupe sous une même bannière plusieurs séries publiées dans la revue de bande-dessinée mythique 2000AD et prenant place dans l’univers de Judge Dredd. Dans un futur pas si lointain, l’humanité se remet péniblement d’une guerre thermonucléaire globale qui a laissé la Terre irradiée et dévastée. Les survivants s’entassent dans des enclaves urbaines surpeuplées, les méga-cités, sous l’autorité despotique d’une caste d’hommes de loi appelés les Juges. La plus grande de ces enclaves est Mega City One, sur la côte est américaine.

Le “Wally Squad” est le nom donné aux Juges opérant sous couverture dans les districts les plus mal famés de Mega City One, parmi les déshérités et les criminels. Souvent instables mentalement, les Juges du Wally Squad sont considérés comme “à risque” par leurs pairs en uniforme. Car il faut un certain type de profil pour accepter de rejoindre le Wally Squad… et à force de côtoyer ceux qui bafouent la Loi, même le Juge le plus intègre risquerait de perdre de vue sa mission.

BD_MCU2

C’est le cas dans Lenny Zero, antihéros de la première série de Mega City Undercover. Scénarisé par Andy Diggle et dessiné par Jock, Lenny Zero puise dans les codes du film noir afin de raconter la déchéance du Juge du même nom. Tombé amoureux, Zero trahit le Hall de Justice, mais aussi les criminels parmi lesquels il était infiltré. Désormais traqué par tous, Zero ne pourra compter que sur son intelligence et sa roublardise pour sauver sa peau… et essayer de se tailler une part du gâteau.

L’autre série compilée dans Mega City Undercover se nomme Low Life, une série écrite par Rob Williams avec des dessins de Henry Flint, Matt “D’Israeli” Brooker, et quelques autres. Cette fois, c’est tout un groupe de Juges infiltrés qui est mis en scène : Aimée Nixon, au look de punkette dure à cuire, avec son nez cassé et son bras cybernétique; Eric “Mortal” Coil, un Juge ramené à l’état de bébé par un étrange concours de circonstance comme il n’en arrive qu’à Mega City One; Cameron, le gros dur; ou encore Dirty Frank.

Surtout Dirty Frank.

BD_MCU3

Très probablement l’un des personnages les plus drôles et attachants de l’univers de Judge Dredd, mais aussi l’un des plus authentiquement humains — à défaut d’être tout à fait sain d’esprit — Dirty Frank est devenu l’un de mes personnages favoris de 2000AD. Ma citation préférée du bonhomme ? “Gott in Himmel ! Des armes lourdes ! Des meurtres ! Des cris ! L’abattage sélectif des innocents ! …La classe économique évolue enfin vers sa conclusion naturelle !”

Chaque histoire de Low Life confronte ses Juges à divers dangers menaçant le recoin le plus insalubre de Mega City One. Criminels cherchant à transférer leur conscience dans des enfants; drogue rendant tangibles les hallucinations religieuses; convention de tueurs à gage; terroristes venus des méga-cités soviétiques; guerre des gangs menée par le Yakuza; et en fil rouge, l’émergence d’un nouveau parrain, simplement connu sous le nom “Big Man”… Derniers remparts de la Loi dans la pire des jungles urbaines, les Juges du Wally Squad, déjà mis à mal physiquement et mentalement, ne risquent-ils pas de perdre également leur âme ?

Barrés, drôles, tragiques ou même, contre toute attente, touchants, les récits de Low Life permettent de découvrir la face la plus cyberpunk de l’univers de Judge Dredd.

Inspirations Shadowrun : Les Barrens de Redmond sont une zone de non-droit dans le métroplexe de Seattle. Nul flic de Knight Errant n’ose se rendre dans cet enfer urbain tombé aux mains des gangs, des mafias et autres organisations peu recommandables… Aucun flic ? Pas si sûr… Car il existe une section spéciale de Knight Errant chargée de s’infiltrer parmi ces éléments criminels afin de les garder à l’œil. Et si l’un d’entre eux se trouvait parmi les joueurs ? A moins qu’il s’agisse d’un de leurs contacts ? Et si c”était le cas, serait-ce une bonne ou une mauvaise chose ?

BD_MCU1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *