Sword Art Online II : Phantom Bullet

La série animée Sword Art Online, basée sur une série de light novels de Reki Kawahara, dépeint un futur proche où les RPG massivement multijoueurs en réalité virtuelle (VRMMORPG) sont en pleine explosion. Alors que la série commence, un tout nouveau jeu baptisé Sword Art Online vient d’être lancé. “SAO” utilise un tout nouveau type de casque VR, le NerveGear, promettant une immersion totale.

Le jour du lancement, 10000 joueurs se connectent au serveur, impatients de partir explorer ce monde de fantasy. Mais très rapidement, ils découvrent qu’ils sont piégés dans le jeu par la volonté de son concepteur, le mystérieux Akihiko Kayaba. Non seulement les joueurs ne peuvent plus se déconnecter, mais mourir dans le jeu causera également leur mort dans le monde réel, le NerveGear étant capable de griller le cerveau de son utilisateur. Ce qui n’aurait du être qu’un jeu comme tant d’autres devient alors une question de vie et de mort.

Serie_SAO_PB_1

Seule échappatoire : atteindre le 100e étage du donjon principal de SAO, l’Aincrad, et vaincre le boss final. Alors, et seulement alors, tous les joueurs prisonniers seront libérés. Ils y resteront piégés deux ans avant qu’un groupe de joueurs, dont Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme Kirito, ne parviennent à finir le jeu. Durant ces deux années, les joueurs auront littéralement fait leur vie dans le monde virtuel, et pour beaucoup d’entre eux, le retour à la réalité s’avérera difficile. Sans compter que dans les heures les plus sombres, certains joueurs ont commis l’irréparable et tué d’autres joueurs (dans le jeu comme dans la réalité), parfois pour le plaisir…

Si la première saison de l’anime est déjà une chouette inspiration pour Shadowrun, c’est encore plus vrai pour la deuxième saison, et plus particulièrement à l’arc nommé Phantom Bullet. Cette deuxième intrigue commence en 2025, trois ans après l’incident de SAO. Les VRMMORPG ont continué à se développer, utilisant des dispositifs VR moins dangereux nommé AmuSpheres. L’un de ces jeux est Gun Gale Online, prenant place dans un univers post-apocalyptique et cyberpunk où les armes à feu sont reines.

Serie_SAO_PB_4

Ouvertement compétitif, GGO attire l’attention du gouvernement lorsque deux pro-gamers sont retrouvés morts à leur domicile. Morts en apparence d’une crise cardiaque, ces deux joueurs ont été au même moment abattus dans GGO par un mystérieux joueur aux airs de spectre faucheur, se faisant appeler “Death Gun”. Est-il possible que ce Death Gun ait trouvé un moyen d’assassiner des joueurs dans le monde réel en tuant leur avatar virtuel ? Existe-t-il un lien avec les évènements survenus dans SAO ?

Pour enquêter, le gouvernement recrute Kirito et lui propose de participer au prochain tournoi de GGO. Kirito se liera d’amitié avec une joueuse nommé Sinon, de son vrai nom Shino Asada, une tireuse d’élite taciturne cherchant à surmonter dans le monde virtuel un traumatisme d’enfance…

Serie_SAO_PB_3

Véritable thriller en mondes virtuels, l’arc Phantom Bullet propose une intrigue bien construite qui parvient à tenir en haleine tout en offrant une explication parfaitement plausible à son mystère central. Quant aux pistoleros qui hantent l’univers futuriste de Gun Gale Online, ils auraient tout à fait leur place dans les Ombres de Shadowrun.

Inspiration Shadowrun : Plus populaire que jamais, le FPS matriciel Miracle Shooter s’apprête à accueillir l’édition 2076 de son grand tournoi. C’est alors qu’un joueur parmi les favoris est retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses à son domicile. Le décès est survenu au moment précis où son avatar du jeu était tué par un autre joueur. Mr. Johnson (qui travaille peut-être pour l’éditeur du jeu, pour un de ses concurrents, ou pour une agence gouvernementale) engage les runners pour mener l’enquête et découvrir si oui ou non il est possible de tuer avec une balle virtuelle…

Serie_SAO_PB_2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *