Consortium

Opsys   16 February 2016   2 Comments on Consortium

Dans un futur alternatif, sur une Terre qui n’est pas tout à fait la nôtre, le monde a été unifié sous la bannière du Consortium, un gouvernement corporatiste mondial. Les agents du Consortium, identifiés par des grades issus du jeu d’échecs, parcourent le monde à borde de gigantesques avions capables, si nécessaire, d’aller dans l’espace. Chaque avion est commandé par un Chevalier (Knight), ayant autorité sur un équipage composé de nombreux Pions (Pawns), de quelques Tours (Rooks) et d’un Fou (Bishop), une sorte de super-soldat. Quant au Consortium en lui-même, il est bien sûr dirigé par la Reine (Queen) et le Roi (King).

Jeu_Consortium1

Bishop-6 se réveille à bord du super avion C-3800 “Zenlil”, commandé par Knight-15, en route pour Dublin. Mais s’il s’agit bien du corps de Bishop, l’esprit n’est pas le sien. Une conscience venue d’une autre dimension a en effet pris le contrôle de Bishop-6, un peu comme dans la série Code Quantum. Pour cette entité — c’est à dire vous — tout cela n’est qu’un jeu, et pourtant la survie de l’équipage va déprendre de ses actions. Car le Zenlil s’apprête à passer une journée mouvementée.

Déjà, il y a ces étranges interférences électromagnétiques, qui affectent les systèmes de l’avion depuis le matin. Puis il y a les mercenaires bulgares de Kiril Angelov, qui semblent chercher la bagarre. Enfin, il y a la découverte du corps sans vie de Pawn-7, retrouvé assassiné dans l’une des cabines de l’avion. Son meurtrier est l’un des autres membres d’équipage, mais qui ? Et avec tout ce qui va arriver lors de cette journée, Bishop trouvera-t-il seulement le temps de résoudre ce mystère ?

Consortium est un jeu de rôle à la première personne qui évoque le croisement de Deus Ex ou System Shock avec une “murder party”. Dans la peau de Bishop-6, le joueur devra explorer l’avion, apprendre à connaître les différents membres d’équipage, et mener son enquête pour tenter d’élucider la mort de Pawn-7. Sauf que le jeu, et les personnages, réagissent à chacune des actions du joueur. D’une partie sur l’autre, les évènements et les relations que Bishop tisse avec ses collègues — loyauté, défiance, respect, amitié — seront différents, mais feront toujours sens. Et il est tout à fait possible (et probable, au moins les premières fois) de finir le jeu sans avoir résolu le mystère.

La grande force de Consortium, ce sont ses personnages, mémorables et attachants. Il y a par exemple Alannah Boyle, alias Rook-25, au caractère bien trempé, son frère Kieran, Rook-13, le médecin de bord passionné de science-fiction; ou encore le pilote australien, Wade Harris (Rook-9), sans oublier le commandant, Taryn Fisher (Knight-15), stricte mais faillible… Même Kiril Angelov s’avère un personnage intéressant sous ses airs de brute.

Jeu_Consortium3

Consortium a été réalisé avec un petit budget, mais l’équipe de développement, Interdimensional Games Inc, a su utiliser intelligemment ses contraintes de production et à en tirer le maximum. L’aventure se termine en quelques heures, mais invite à être rejouée encore et encore, en faisant des choix différents et en tentant de nouvelles approches. L’univers est également très touffu. Seule une petite partie est mise en scène dans le jeu; tout ce background est toutefois consultable sous formes de documents que l’on peut lire sur l’ordinateur de bord, bien que ce ne soit pas obligatoire. Mais on se surprend à vouloir en savoir plus, tant l’univers est immersif et très bien écrit.

Inspiration Shadowrun : le vol suborbital des runners se retrouve dans une situation épineuse. Un passager est retrouvé mort, et des terroristes tentent de s’emparer de l’appareil. Les runners sont le seul espoir de l’avion… Mais peuvent-ils le faire sans être eux-mêmes pris pour une menace par les agents de sécurité présents à bord ?

Jeu_Consortium2

2 thoughts on “Consortium

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *