[SR5] Critique du Seattle Sprawl Box Set

SeattleSprawlBox_review_1Sur une suggestion de Robin Favier, voilà une petite critique du contenu de la boîte Seattle Sprawl Box Set, luxueux supplément pour Shadowrun 5 proposant un état des lieux de la Cité d’Émeraude en 2078…

(Cliquez sur les vignettes pour voir les photos en plus grand.)


SeattleSprawlBox_review_6Poster de Seattle : une affiche format A1 de Downtown Seattle et des environs immédiats du Lac Washington. L’illustration est très jolie, mais malheureusement souffre de plusieurs problèmes : une absence de légendes et points de repère (par exemple les noms des principales rues ou lieux majeurs du métroplexe) et surtout quelques erreurs. Par rapport à la version numérique sortie il y a quelques mois, l’emplacement erroné de l’arcologie Renraku a été en partie corrigé (elle est bien placée sur le front de mer, mais pas tout à fait là où elle devrait être, cf. ma version corrigée)… mais les visuels de l’Arcologie et de la Pyramide Aztechnology sont toujours inversés ! Très bizarre…

À noter que le poster est double-face : la carte est la même, mais l’une des faces a les logos des principales mégacorpos là où se trouvent leurs quartiers généraux. C’est malheureusement trop vague pour être vraiment utile en tant qu’aide de jeu. Après ça reste avant tout un poster, dont la mission première est de faire joli au mur, voire de pouvoir y punaiser des trucs ou y coller des post-it


SeattleSprawlBox_review_4Les livrets : la boîte contient trois livrets, intitulés respectivement Emerald Shadows, Ruling the Queen City, et Tangled Threads.

Emerald Shadows est la classique description de Seattle quartier par quartier, avec les lieux incontournables, les gangs, etc. Totalisant 90 pages, ce livret fait davantage penser à un complément pour Seattle 2072.

Ruling the Queen City (48 pages) fait le point sur la situation politique de Seattle et les factions se disputant le contrôle de la ville. Un livret riche en intrigues et metaplots.

Enfin Tangled Threads (28 pages) est scindé en deux parties : la première partie, sur le modèles des suppléments Sprawl Sites, rassemble des plans et descriptions de lieux “génériques” (bibliothèque magique, prison, logements corpo, île privée, etc.) et les caractéristiques des PNJ que des runners seraient susceptibles d’y rencontrer; la deuxième partie est un scénario complet faisant suite aux intrigues politiques de Splintered State (alias Fragmentation en VF).

Globalement ces trois livrets sont de qualité, même si certaines illustrations intérieures ne sont pas terribles.


SeattleSprawlBox_review_2 Les fiches de personnages : la boîte contient 24 fiches de personnages écumant les Ombres de Seattle, avec portrait et biographie d’un côté, et caractéristiques détaillées de l’autre. Ces personnages peuvent servir de pré-tirés, de contacts ou d’adversaires pour les runners. Une très bonne idée sur le principe du vieux supplément Prime Runners.

À noter que les portraits sont, pour la plupart, tirés d’illustrations existantes (mais d’un autre côté ça permet de mettre un nom et une histoire sur ces runners anonymes aperçus dans les différents ouvrages la gamme).


SeattleSprawlBox_review_3Les tableaux : il s’agit de trois cartes sur lesquelles on retrouve les tableaux récapitulant les principaux gangs de Seattle, ainsi que certains lieux emblématiques décrits dans Emerald Shadows. Sur le principe, c’est très pratique de pouvoir avoir ces infos sous la main sans avoir besoin de les chercher dans un livret. Toutefois, on aurait apprécié des informations plus précises, par exemple les adresses des différents lieux, et on regrette également de ne pas retrouver tous les endroits décrits dans le livret.


SeattleSprawlBox_review_5bLes plans modulaires : il s’agit un paquet de 55 cartes représentant divers types de salles, qu’il est possible de combiner entre elles pour former des plans complexes. Il existe 11 salles différentes, chacune présente en 5 exemplaires. L’idée est formidable : pouvoir générer à la volée, en combinant quelques cartes, le plan d’un complexe corpo, d’un restaurant tenu par des yakuzas ou encore d’un hôtel servant de planque à un dealer de BTL…

Mais voilà, c’est une occasion manquée : les cartes sont au format carte à jouer, beaucoup trop petites pour être vraiment lisibles une fois posées sur la table, et inutilisables avec des pions ou des figurines. Quel dommage, car si les cartes avaient été au même format que les fiches personnages (quitte à en produire un peu moins), cette aide de jeu aurait à elle seule valu l’achat de la boîte !

SeattleSprawlBox_review_5a


Enfin, la boîte contient également en bonus un extrait du roman Fire & Frost, et un catalogue des différents produits édités par Catalyst Game Labs.


Seattle Sprawl Box Set est un supplément de qualité pour Shadowrun 5. Les livrets remplissent leur mission, on apprécie la présence d’un scénario, les fiches de personnages sont une aide de jeu très utile… Malheureusement, le poster et les plans modulaires sont une déception : l’un en raison de l’absence de légendes et repères, sans oublier l’inversion Arcologie/Pyramide; les autres, à cause d’une trop petite taille qui les rend inexploitables.

C’est d’autant plus regrettables que Catalyst n’est pas passé loin de proposer un supplément incontournable. On devra se contenter d’un “simple” bon produit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *