VA-11 HALL-A : Cyberpunk Bartender Action

jeu_va-11hall-a_2

Nombreux sont les shadowrunners à avoir parmi leurs contacts un barman ou une barmaid. Quel meilleur endroit qu’un bar pour aller à la pêche aux infos, fêter la réussite d’un run, ou même rencontrer Mr. Johnson ? Mais à quoi ressemble la vie d’un barman dans un futur dystopien ? C’est justement dans la peau d’une barmaid que VA-11 HALL-A : Cyberpunk Bartender Action propose au joueur de se glisser.

Développé par une équipe vénézuélienne (ce qui en soi est assez rare pour être souligné), VA-11 HALL-A se déroule en “207X”, dans la mégalopole futuriste Glitch City. Les développeurs de Sukeban Games se sont inspirés de la situation politique et économique du Venezuela pour dépeindre ce futur sombre et détraqué, où les habitants vivent dans la pauvreté et la répression policière, incarnée ici par les White Knights, une force de sécurité corpo qui garde la populace sous contrôle. L’autre inspiration majeure des développeurs sont les visual novels nippons, en particulier ceux sortis sur PC-98. La musique est un vibrant hommage à cette époque, mais on en a déjà parlé il y a quelques jours sur Fondation Draco.

jeu_va-11hall-a_3

Le joueur incarne Julianne, qui préfère être appelée Jill. Jill est donc barmaid dans un établissement miteux, perdu dans une allée de Glitch City, dans le Hall A du bâtiment VA-11. D’où le nom du bar, VA-11 HALL-A, alias “Valhalla”. Chaque soir, Jill doit servir des clients aux occupations et aux personnalités variées :  elle croisera le rédacteur en chef cynique d’un site d’information, une secouriste de la branche SAMU des White Knights, un tueur à gages, une gynoïde de compagnie, une pop idol, une star du net streamant sa vie en permanence, un Welsh Corgi augmenté et doué de parole (sic)… Certains de ces personnages ne feront que passer, d’autres deviendront des réguliers, voire parfois des amis.

Concrètement, Jill doit écouter ses clients et leur servir la boisson la plus appropriée. Certains savent exactement ce qu’ils veulent, d’autres sont plus vagues : “une boisson douce, mais énergétique, et pas trop alcoolisée car je suis de service”. Au joueur de trouver le cocktail idéal. Et dans le futur, impossible de simplement déboucher une bouteille de whisky : Jill doit recréer la boisson en mélangeant cinq ingrédients fictionnels de base : l’Adelhyde, l’Extrait de Bronson, le Delta en poudre, le Planergide, et la Karmotrine. Chacun représente une propriété spécifique du cocktail : par exemple l’Adelhyde représente le sucre, et la Karmotrine, le degré d’alcoolémie. Il faudra également décider d’ajouter ou non des glaçons, vieillir le mélange, et savoir quand “mixer” et quand “blender”. Réussir un cocktail est un art !

jeu_va-11hall-a_4

En répondant aux mieux aux envies des clients, Jill obtiendra de meilleurs pourboires, qui lui permettront, à la fin du mois, de payer son loyer, et peut-être même d’acheter quelques accessoires pour son appartement, comme une plante synthétique ou un ordinateur. Jill n’a pas vraiment de vie en dehors du VA-11 HALL-A : outre des discussions imaginaires avec son chat Fore, elle passera le plus clair de son temps libre sur sa tablette, depuis laquelle elle peut accéder aux informations ou à des forums de discussion. Un sujet est sur toutes les lèvres : qui est “Alice_Rabbit”, le mystérieux hacker qui dévoile au grand jour les sales secrets des mégacorporations ?

Malgré la présence du mot “action” dans son sous-titre, VA-11 HALL-A est un jeu assez passif et contemplatif, mais son intérêt est ailleurs. En servant la bonne boisson au bon moment, et en se rappelant des goûts de ses clients réguliers, le joueur débloquera des dialogues différents, et aura, peut-être, l’opportunité d’aider certaines des âmes en peine de Glitch City. La grande force du jeu, c’est la qualité de ses personnages. Si l’écriture est parfois maladroite et qu’en surface les développeurs parodient autant qu’ils exploitent les clichés Moe, chaque protagoniste a une histoire et des problèmes qui permettent de donner de l’épaisseur à l’univers cyberpunk du jeu. Arrivé au terme du jeu, on se dit que chacun des clients du VA-11 HALL-A pourrait faire un excellent contact ou PNJ pour Shadowrun.

Et oui, même les Corgis.

jeu_va-11hall-a_5

Inspiration Shadowrun : Petit bar en apparence sans prétention du métroplexe, le Valhalla est un lieu de rendez-vous pour toutes sortes de personnages marginaux mais intéressants. Il y a par exemple la propriétaire des lieux, Dana Zane, une ex-championne d’Urban Brawl; Donovan D. Dawnson, le rédacteur en chef du site d’info alternatif The Augmented Eye; Sei P. Asagiri, une infirmière de combat pour DocWagon; Jamie, un shadowrunner lourdement cybernétisé; Stella Hoshii, une jeune femme que la GRIME a doté d’attributs félins; sans oublier *Kira* Miki, la dernière star de la Pop à la mode. Tous confient leurs aspirations, leurs secrets et leurs désirs à Jill, la barmaid…

jeu_va-11hall-a_fan

2 thoughts on “VA-11 HALL-A : Cyberpunk Bartender Action

  1. Pingback: [LeTom] – VA-11 HALL-A : #Cyberpunk Bartender Action https:/…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *