The Dark of the City // Hibernal

Si par goût personnel j’associe plutôt le Sixième Monde à la musique électronique et au “dark synth” post-Vangelis, d’autres préfèrent des sonorités plus rock. L’album The Dark of the City de l’artiste australien Mark Healy alias Hibernal est un peu le juste milieu entre ces deux approches, puisqu’il s’agit de rock progressif mâtiné de quelques touches électro. Le résultat est tout bonnement excellent, m’évoquant parfois une version cyberpunk des compositions d’Akira Yamaoka pour la série Silent Hill.

Si la version “standard” de l’album mélange musique et narration façon film noir, l’artiste a eu la bonne idée de proposer également une version purement instrumentale, disponible sur Bandcamp en prix libre. Cette seconde version est probablement préférable pour illustrer vos parties de Shadowrun.

One thought on “The Dark of the City // Hibernal

  1. esprism

    Très sympa au final, le son pourrait être meilleur, mais j’aime beaucoup, c’est très ambiant donc ça passe bien.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *