Alone in the Dark (bande-originale) // Olivier Derivière

Il arrive parfois qu’un jeu, sinon médiocre, au moins hautement perfectible, bénéficie d’une bande-son de tout premier ordre. C’est exactement le cas pour le 5e volet de la vénérable (et très inégale) saga Alone in the Dark. Pour illustrer l’aventure horrifique d’Edward Carnby dans un New-York ravagé par une ancienne puissance occulte réveillée au cœur de Central Park, le compositeur OIivier Derivière a fait appel au Mystère des Voix Bulgares, chœur féminin lauréat d’un Grammy Award en 1990. Puissante, envoûtante et mystique, cette bande-originale possède une dimension hors du temps. De quoi rendre une partie de Shadowrun (ou, de fait, de n’importe quel jeu de rôle) définitivement épique.

>> Extrait : Central Dark // Olivier Derivière

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *